rapace


rapace

rapace [ rapas ] adj. et n. m.
• fin XVe; adj. rapal XIIIe; lat. rapax, cis, sur le rad. de rapere « saisir, ravir »
I Adj.
1Vorace, ardent à poursuivre sa proie (en parlant d'un oiseau). « Le grand vol anguleux des éperviers rapaces » (Verlaine).
2(XVe) Qui aime le gain à l'excès, qui cherche à s'enrichir rapidement et brutalement, au détriment d'autrui. avide, cupide (cf. Âpre au gain). Usurier rapace. Elle est très rapace. N. m. Cet homme d'affaires est un vrai rapace. fam. requin, vautour.
II N. m. (1768) Oiseau carnivore, aux doigts armés d'ongles forts et crochus ( 1. serre), au bec puissant, arqué et pointu. Nid de rapace. aire. Rapace qui fond sur sa proie. « Loin, en haut, comme suspendu dans la lumière, un oiseau de proie, un grand rapace l'avait découvert » (Pergaud). Rapaces diurnes (falconiformes). aigle, 2. autour, busard, 1. buse, condor, émouchet, épervier, faucon, gerfaut, gypaète, milan, orfraie, serpentaire, vautour. Rapaces nocturnes (strigiformes). chat-huant, chevêche, 1. chouette, duc, effraie, harfang, hibou, hulotte. Les rapaces nocturnes hululent.

rapace adjectif (latin rapax, -acis, de rapere, emporter) Littéraire. Avide d'argent ; qui n'hésite pas à s'enrichir aux dépens d'autrui. Se dit d'un oiseau qui poursuit ses proies avec voracité. ● rapace (synonymes) adjectif (latin rapax, -acis, de rapere, emporter) Littéraire. Avide d'argent ; qui n'hésite pas à s'enrichir aux dépens d'autrui.
Synonymes :
Contraires :
- désintéressé
- généreux
rapace nom masculin Oiseau se nourrissant principalement de vertébrés, capturés vivants et saisis par ses griffes recourbées ou serres. (Les rapaces ont un maxillaire en crochet, rabattu devant une mandibule droite et courte ; on distingue les falconiformes, ou accipitriformes, dits aussi « rapaces diurnes », et les strigiformes, ou « rapaces nocturnes ».) ● rapace (synonymes) nom masculin Oiseau se nourrissant principalement de vertébrés, capturés vivants et saisis...
Synonymes :

rapace
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Ardent à poursuivre sa proie (en parlant d'un oiseau). L'aigle rapace.
d2./d Fig. Avide de gain, cupide. Usurier rapace.
rII./r n. m. pl. Ancien ordre d'oiseaux carnivores divisé auj. en falconiformes (diurnes) et strigiformes (nocturnes).
|| Sing. Un rapace.

⇒RAPACE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — [En parlant d'un oiseau de proie] Vorace, avide, ardent à poursuivre sa proie. Le vautour est rapace. Le Nord habité par les aigles rapaces (HUGO, Légende, t. 1, 1859, p. 135). V. ivre ex. 2.
B. — [En parlant d'une pers.] Avide de gain, de profit, le plus souvent au détriment d'autrui. Disputer à une aristocratie avide et rapace les écus du grand fabricant (SANDEAU, Sacs, 1851, p. 23):
1. ... nous avons fait voir à des voisins envieux, rapaces et pédants, nos richesses, nos ressources, notre génie producteur, et trois ans plus tard, ces voisins se ruaient sur ces richesses pour les enlever...
VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 335.
Empl. subst. Les bons forbans qui font leur métier de rapaces (ROLLAND, J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1276). Khazer était toujours le même grand rapace. Il ne résista pas à l'offre que lui fit Ismaïl, de lui donner vingt charges d'or s'il lui livrait Abou Yézid (THARAUD, Mille et un jours Islam, II, 1938, p. 82).
[P. méton.; en parlant d'un sentiment, d'un comportement] [Adam] a prodigué dans un but de plaisir rapace ce qui devait se répandre en sentiments égaux sur tous (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 2, 1834, p. 146). La faim de l'heure présente me tire! Le désir rapace m'entraîne (CLAUDEL, Tête d'Or, 1890, 2e part., p. 80). Amour rapace (ÉLUARD, Capitale douleur, 1926, p. 106).
II. — Subst. masc., ZOOL.
A. — Au plur. Ordre d'oiseaux de proie pourvus d'un bec fort et crochu et de serres puissantes. Rapaces diurnes (aigles, faucons, etc.), nocturnes (hiboux, chouettes, etc.):
2. On constate très souvent que l'Oiseau prédateur de Vertébrés s'est spécialisé dans un genre de proie: ainsi les Balbuzards ne vivent que de Poissons, les Éperviers surtout d'Oiseaux. Certains grands Rapaces tels que l'Aigle des Singes et les Harpyes vivent surtout de Singes ou de Paresseux.
Zool., t. 4, 1974, p. 400 (Encyclop. de la Pléiade).
B. — Oiseau appartenant à cet ordre. Une image qui représentait un pygargue en train d'enfoncer, la tête sous l'eau, ses serres dans le dos d'un gros brochet. J'imaginais le rapace planant à une hauteur considérable au-dessus de la rivière (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 10).
P. métaph. Le jeune Eugène de Rastignac (...) est l'un de ces beaux rapaces à l'âge où les griffes poussent, que la province lâche sur Paris et dont Balzac adore l'implacabilité et la grâce (MAURIAC, Gds hommes, 1949, p. 151).
REM. Rapacement, adv. D'une manière rapace. Au réveil, chaque Berlinois double ou diminue par trois ou par cinq ses projets et ses illusions, et, le crâne rasé au rasoir (...) il se précipite à la besogne européenne la plus rapacement et la plus largement conduite depuis César Auguste (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 199). P. ext. Parcimonieusement. Une vaste resserre qu'éclairaient assez rapacement, à l'ouest, une chandelle à bout de course (...) et, à l'est, une lampe à huile crasseuse (ARNOUX, Algorithme, 1948, p. 291).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. ca 1310 « avide de se saisir du bien d'autrui » loup rapace (AIMÉ DU MONT-CASSIN, Histoire des Normands, éd. V. de Bartholomaeis, IV, 43); 2. 1455 « âpre au gain » (GEORGES CHASTELLAIN, Exposition sur vérité mal prise, Œuvr. VI, 343, Kerv. ds GDF. Compl.). B. Subst. masc. plur. 1768 « ordre d'oiseaux carnivores » (VALM.). Empr. au lat. rapax, rapacis « qui entraîne à soi, ravisseur, pillard, voleur », de rapere « emporter précipitamment ». On rencontre ant. la forme rapiaus (ca 1190, Roman de Renart, br. XI, 11777, éd. Mario Roques), placé en rime avec maus, plur. d'une forme rapal, empr. au lat. rapax avec changement de suff. (la graph. ax, s'étant croisée avec la termin. -aus du fr.). Fréq. abs. littér.:129. Bbg. LENOBLE-PINSON (M.). Le Lang. de la chasse. Bruxelles, 1977, pp. 319-322.

rapace [ʀapas] adj. et n. m.
ÉTYM. V. 1460; rapal, XIIIe; lat. rapax, rapacis, de rapere « saisir, ravir » (→ Rapide; rapt).
———
I Adj.
1 Qui aime le gain à l'excès, qui cherche à s'enrichir rapidement et brutalement, au détriment d'autrui. Âpre (au gain, à la curée), avare, avide, cupide (→ 1. Geste, cit. 19). || Usurier rapace. || Homme d'affaires rapace (→ fam. Pirate, requin, vautour). || Il est très rapace.
2 Vorace, ardent à poursuivre sa proie. Vx. || Crocodiles (cit. 2) rapaces.Mod. (Seulement des oiseaux dits rapaces, II.) || Éperviers (cit. 3) rapaces.
———
II
1 N. m. Cour. Oiseau carnivore (de l'ordre des Rapaces). || Rapace qui fond sur sa proie. || Nid de rapace. Aire. || Un grand rapace planait. || Rapaces nuisibles.
0 Loin, en haut, comme suspendu dans la lumière, un oiseau de proie, un grand rapace l'avait découvert et, les ailes agitées perpétuellement sans bouger de place, le cou tendu, la tête penchée, fascinait de ce mouvement vain et du regard hallucinant de ses yeux fixes cerclés d'or la malheureuse bestiole, incapable maintenant de fuir le nid où le sentiment maternel l'avait fait rester malgré le danger.
L. Pergaud, De Goupil à Margot, « Fin de Fuseline ».
2 N. m. pl. (1768). Zool. et cour. Ordre d'oiseaux carnivores, aux doigts armés d'ongles forts et crochus ( Serre), au bec puissant, arqué et pointu. Oiseau (de proie). || Rapaces diurnes (familles des Cathartidés — vautours d'Amérique —, des Pandionidés — balbuzard —, des Accipitridés — plus de 200 espèces —, des Sagittariidés — serpentaire —, des Falconidés). Aigle, 2. autour, balbuzard, bondrée, busaigle, busard, 1. buse (1.), circaète, condor, crécerelle, écoufle, émerillon, émouchet, épervier, faucon, gerfaut, 1. griffon (I., 2.), gypaète, harpie (4.), hobereau (I.), lanier, milan, orfraie, pandion, sarcoramphe, secrétaire, serpentaire, spizaète, uraète, vautour.Rapaces nocturnes (Strigiformes; famille des Strigidés). Bubo, chat-huant, chevêche, chouette, duc, effraie, harfang, hibou, hulotte, scops, strix. || Cri des rapaces nocturnes. Hululement.
3 Fig. Personne rapace (I., 1.), âpre au grain, cupide. || Cet homme d'affaires est un rapace, un vrai rapace. || Les Rapaces, titre français d'un film de Erich von Stroheim.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rapace — RAPÁCE, rapaci, ce, adj. (livr.) Hrăpăreţ, lacom, apucător, hapsân. – Din fr., it. rapace, lat. rapax – acis. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  RAPÁCE adj. v. aprig, apucător, hrăpăreţ, lacom, nesătul, prădalnic, răpitor …   Dicționar Român

  • Rapace — ist der Name folgender Personen: Noomi Rapace (* 1979), schwedische Schauspielerin Ola Rapace (* 1971), schwedischer Schauspieler Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichne …   Deutsch Wikipedia

  • rapace — Rapace. adj. de tout genre. Avide & ardent à la proye. Le vautour est fort rapace. il a peu d usage …   Dictionnaire de l'Académie française

  • rapace — agg. [dal lat. rapax acis, der. di rapere rapire ]. [che ha avidità di sottrarre ciò che appartiene ad altri con la forza o con l inganno: individuo r. ; mani r. ] ▶◀ avido, bramoso, cupido, famelico, ingordo, (lett.) rapitore, vorace. ↑ ladresco …   Enciclopedia Italiana

  • rapace — adj. 2 g. 1. Ávido em apresar; rapinante; ávido de lucro. • rapaces s. m. pl. 2.  [Zoologia] Ordem de aves que vivem de presa …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • rapace — ra·pà·ce s.m., agg. 1. s.m. AU uccello carnivoro dotato di robusto becco ricurvo, artigli e di vista molto acuta: rapace diurno, rapace notturno, un rapace si è all improvviso avventato sulla lepre Sinonimi: uccello da preda. 2. agg. CO di… …   Dizionario italiano

  • Rapače — Pour les articles homonymes, voir Rapace (homonymie). 44° 32′ 41″ N 18° 36′ 17″ E …   Wikipédia en Français

  • Rapace — Pour les articles homonymes, voir Rapace (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Rapaces  » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • RAPACE — adj. des deux genres Avide et ardent à la proie. Il se dit principalement Des oiseaux de proie. Le vautour est fort rapace.   Il signifie, figurément et familièrement, Qui est avide et enclin à la rapine. C est un homme rapace. Il est très rapace …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • rapace — (ra pa s ) adj. 1°   Avide et ardent à la proie. Le vautour est rapace.    S. m. pl. Les rapaces, premier ordre des oiseaux, renfermant tous ceux que l on désigne vulgairement sous le nom d oiseaux de proie. On divise cet ordre en deux familles …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré